À la suite d’une résidence à La BF15 durant l’été 2011, Clémence Torres (née en 1986, vit entre Paris et Hong Kong) investit le lieu avec différentes installations, poursuivant sa réflexion sur l’espace et sur les liens entre expérience personnelle et collective.

Son exposition se développe autour de la perception du lieu son appréhension et les mécanismes et instruments de mesure permettant de le saisir - distances, échelles, proportions. Elle interroge parallèlement les relations entre les individus, leurs rapports de force, de rapprochement et d’interaction.

Clémence Torres déploie son œuvre à travers plusieurs dispositifs (faits de miroirs, parois de verre, tables métalliques et mains courantes) qui cherchent à s’extraire des limites imposées par l’architecture environnante et à proposer d'autres perspectives, d'autres points de vue.

L’artiste présente aussi une nouvelle pièce, Communes mesures. Sur un présentoir de plusieurs mètres qui traverse les deux premières salles d’exposition, sont disposés des tubes de divers matériaux (argile, plâtre, bois, verre, paraffine, acier) dont la longueur renvoie aux distances "relationnelles" (intime, personnelle, sociale et publique) que l’anthropologue Edward T. Hall théorisa sous la notion de proxémie.

S'ajoute une édition de cent exemplaires que le visiteur est invité à feuilleter pendant son parcours. Sujet(s) propose et analyse mécaniquement les stratégies d'approche et de communication entre chacun.

en résonance avec la biennale de Lyon 2011
en partenariat avec la serrurerie Denjean et l’ENSBA Lyon

lien :

Clémence Torres (clemencetorres.com)