Depuis les années soixante, le travail de Peter Downsbrough (né en 1940, vit à Bruxelles, Belgique) joue des paramètres de l’espace où il se produit : l’espace réel de l’architecture et de la ville, l’espace du lieu d’exposition, celui de la photographie ou celui du livre.

Son langage, proche de celui des artistes conceptuels, inscrit son oeuvre dans une tradition textuelle et spatiale, mais également dans une pratique plastique que parcourt la ligne analytique et géométrique de l’abstraction du constructivisme russe à nos jours. Figures simples, lignes, verticales, horizontales, surfaces, mots se combinent pour donner forme à la structure sociétale dans laquelle nous vivons. L'espace urbain est progressivement devenu le territoire et la figure centrale d'un travail évitant les partis pris idéologiques ou narratifs. Le captant comme simple témoin contemporain, il en dessine les formes essentielles de son organisation.

Pour son exposition, l'architecture et l'urbanisme américains prennent forme à travers un ensemble de photographies et de films réalisés aux USA, mais aussi avec l'œuvre (Room piece) conçue spécialement pour l'espace.

dans le cadre de Lyon Septembre de la Photographie 2010