À travers ses images et installations, Nicolas Moulin (né en 1970, vit à Berlin, Allemagne) explore une réalité ambigüe, puisée dans l’histoire et augmentée par son imaginaire.

Ses œuvres perturbantes proposent au spectateur un déplacement dans des paysages arides et des architectures brutalistes, témoins d’utopies déchues. Ces territoires hostiles deviennent autant de non-lieux propices à l’errance et à la projection.

L’exposition Dämmeryugyonngbleibt nous invite à une traversée nocturne.

Nicolas Moulin crée une pièce nommée Zeitreiseanzusehen (qui signifierait "voyage de temps à regarder"), une sorte d'horlogerie se déploie au sol, sous la forme d'un dispositif lumineux évoluant dans une atmosphère crépusculaire.

Il présente également Nachdatch, une vidéo réalisée en 3D dans laquelle une architecture créée de toutes pièces se révèle en clair-obscur, balayée par la lumière. Une présence traquente se devine dans le hors champ. Le spectateur devient observateur terré au fond d’un espace vide dont on devine mal les contours.

Œuvrant dans l'idée d'une trame spatio-temporelle divergente et uchronique, Nicolas Moulin, adepte de Phillip K. Dick et de son livre Le Maître du Haut Château, amorce de possibles histoires, où réel et imaginaire s’entrechoquent.