exposition en RESONANCE avec le biennale de Lyon 2005

Ce projet d’étude de Stéphane Buellet (né en 1983, vit à Paris) est issu d’une recherche sur les qualités sensibles du code informatique. Cette vision aborde le code telle une véritable matière à l’instar du verre ou du tissu, une matière numérique en quelque sorte. Particules réactives est avant tout une expérience à investir et à s’approprier. L’implication physique du spectateur trouve une résonance dans l’existence éphémère des particules lumineuses. Cellesci génèrent une vision poétique du mouvement, à la fois impalpable, sensible et évanescente. Dès la nuit tombée, la vitrine se transforme en une interface publique, révélant ainsi l’effervescence « émise » par le vaetvient des passants sur la place des Terreaux. L’essence numérique de ces particules leur confère une qualité plastique à part entière, leur permettant de réagir au stimulus le plus basique du passant : le mouvement. 

Avec la participation de Philippe Burtin, Dexatis et Joël Rodière

liens :

Résonance (biennaledelyon.com/biennale/resonance)

Chevalvert (www.chevalvert.fr)