Dans le cadre d’art sur la place / Biennale de Lyon 2005

« Notre corps est une première habitation, une première enveloppe, qui nous permet de nous déplacer, voyager, bouger. Elle nous présente au monde et y définit notre place. Nous nous y inscrivons tout d’abord par le corps, son ralliement à un groupe, un milieu, une culture, etc. Sa place n’est jamais définitive, elle se crée au fil du temps, avec le risque perpétuel de basculer à n’importe quel moment. » MD

C’est autour de cette notion de corpshabitat que s’est élaboré le projet Funambus de l’artiste Meriem Djahnit (née en 1977 à SaintÉtienne où elle vit), pour Art sur la place 2005. Coordonnée par La BF15 et en étroite collaboration avec l’hôtel social Riboud, cette création rassemble les résidents de ce centre social d’hébergement et l’univers d’une artiste questionnant la fragilité de notre existence. Par des installations aux matériaux éphémères, détournés de leur fonction (ballons, sacs, etc.), le travail de cette artiste interroge de façon poétique l’aspect tangible et aléatoire de notre position dans le monde. Il met en avant le caractère transitoire de notre condition en tant qu’être physique, social et psychologique, qui trouve un écho chez les individus de cet hôtel social qui vivent au quotidien cette situation d’instabilité. D’avril à septembre, des ateliers donnent lieu à des discussions, écrits, images, travaux avec divers matériaux pour aboutir à une réalisation plastique autour et dans le bus. Cette réalisation commune trouve naturellement sa place dans cet objet symbolique du corpshabitat en transit. L’ensemble du projet a également donné lieu à une édition présentée à l’occasion d’une exposition à la mairie du 1er arrondissement fin 2005. 

 
Avec le soutien de la Biennale d’art contemporain de Lyon et de la Ville de Lyon (Politique de la ville) et en partenariat avec l’hôtel social Riboud, Habitat et Humanisme Rhône, la mairie du 1er arrondissement et Vivantes les Pentes, les associations SPLIF (site polyvalent lyonnais d’insertion et de formation), Cobois et Le Grenier