Vincent Kohler (né en 1977, vit à Lausanne, Suisse) nous entraîne dans un univers teinté de dérision et d’imaginaire. C’est par ce regard amusé et fantasmatique qu’il met à l’épreuve les savoirfaire et l’imagerie populaires. Ses réalisations, méticuleusement produites (au croisement du design, de l’artisanat, de l’installation et de la sculpture), témoignent d’une non moins précieuse absurdité. Pour sa première exposition personnelle en France, ce jeune artiste présente deux pièces qui nous plongent dans une inquiétante fantasmagorie. Au rezdechaussée, Parquet fait partie de ces récents objets réalisés par l’artiste – qui emprunte au savoirfaire artisanal – tout en les détournant de leur fonctionnalité. La fascination s’accentue lorsque les lattes de ce curieux par quet hanté s’animent au rythme d’un mécanisme d’une précision horlogère. La séduction laisse progressivement place à l’inquiétude, face à cette pièce mais aussi aux peintures qui la côtoient. D’une facture traditionnelle, elles figurent des formes et des êtres surréels, familiers à l’oeuvre de l’artiste. À l’étage, la face cachée du monde de Vincent Kohler se dévoile encore un peu plus dans Mogul, une installation lumineuse créée spécifiquement. Ces étranges métissages de formes, ces variantes de couleurs, sont pour le spectateur de nouvelles expérimentations du quotidien et de nouveaux territoires pour l’imaginaire. 

Avec le soutien de l'etat de Vaud et la Fondation Nestlé pour l'Art

 

liens :

Vincent Kohler (www.vincentkohler.ch)

Fondation suisse pour la culture (www.pro-helvetia.ch)