Sous un angle burlesque et critique, Olivier Grossetête entretient un rapport physique à l’architecture et à l’espace urbain. Ses performances, au caractère sauvage et poétique, utilisent le carton de récupération comme d’un module constructif. Il a ainsi réalisé place des Terreaux, avec la complicité d’une vingtaine de personnes, la copie en 6 mètres de haut par 20 mètres de large de l’Hôtel de Ville de Lyon. Ce double dégradé d’un objet patrimonial majeur, et siège du pouvoir, est construit, monté et démonté en quelques heures, devant son original. Cette « architecture minute », a assaisonné de dérisoire et de précaire toute prétention monumentale. La contrainte du matériau utilisé a, en outre, conféré à l’ouvrage une dimension arabisante, du meilleur effet !

BECOME WHAT YOU ARE

Chimène Denneulin développe un travail photographique et vidéographique dans lequel se croisent les questions du paysage, de la représentation et de l’identité. Ses montages photographiques sont inspirés du centre commercial de la Part Dieu (Lyon), et singulièrement insérés dans le décor de l’étage. Elle donne à cet intérieur de caractère privé, quasi intime, une dimension publique chamarrée où se côtoient images, couleurs, logos et textes captés dans l’espace du centre commercial. On retrouve son intérêt pour les « non-lieux », espaces périphériques et transitoires, et l’entre-deux identitaire propre à l’adolescence comme à certains sites urbains.

Co-production École Nationale des Beaux Arts de Valence

lien :

Olivier Grossetête (www.documentsdartistes.org/artistes/grossetete)