La BF15 a le plaisir de présenter le film Le Syndrome de Pénélope produit par Axelle Pinot lors d’une résidence à Plantelor 58 (Bucarest) en juin et juillet 2019.

Un roi meurt. Son successeur se fait attendre. Certains disent qu’il ne reviendra pas. En attendant, Pénélope règne. Elle doit choisir un nouveau roi. Mais cela elle ne le veut pas. Elle invente un stratagème, gagne du temps, détourne les attentions. Elle tisse le linceul du roi défunt, remettant à plus tard la décision qu’elle se refuse à prendre. Chaque jour elle tisse. Chaque nuit elle défait. Le travail n’avance pas. Le temps s’étire.
Le Syndrome de Pénélope, c’est le besoin ou l’urgence de défaire l’ouvrage qui a été fait. Mais, Pénélope tisse surtout le voile d’une histoire qui tourne. Elle n’en connaît pas la fin. Elle ne termine jamais sa toile. Le motif est mouvant. Il se recompose en permanence.
Durant la résidence, je tisse. Le tissage est le processus d’écriture en temps réel. Les motifs sont des itinéraires. Ces parcours dessinent une odyssée dans la ville. Je marche cette odyssée et le motif change d’échelle. J’incarne plusieurs personnages. Je réinvesti la figure de Pénélope, jusqu’à me confondre avec celle-ci.
Les mythes n’ont pas été récités en vain. Il faut les relire, encore. Les réécrire. A.P.