INVITATION D'UN SOIR
rencontre avec la rédaction de De(s)générations et Louidgi Beltrame,
suivie de la projection de Brasilia/Chandigarh

"Aller là où il y a frictions, ambiguïtés, écarts. Dégager, par-delà le cynisme et le nihilisme de cette période qui nous a voulus tristes, des puissances d’agir."
De(s)générations

C'est sur cette énergie que, depuis 2005, la rédaction de De(s)générations interroge les modernités, aux croisements du politique, du poétique et de l'esthétique.

À l'occasion de la sortie du dix-septième numéro, Ville recto, la rédaction de De(s)générations nous présente son projet éditorial, et plus particulièrement le fil conducteur des deux dernières parutions autour de problématiques urbaines.

Suite au précédent intitulé Rejets urbains, les auteurs et artistes réunis par Jean-Baptiste Sauvage (rédacteur en chef de ce numéro) prolongent une réflexion sur ce mouvement paradoxal du monde, dans lequel les écarts se creusent et où surgissent de nouveaux sens du commun.

En écho à la publication d'un entretien avec Louidgi Beltrame (né en 1971, vit à Paris), et autour d'une projection de son film Brasilia/Chandigarh, La BF15 et De(s)générations convie l'artiste à revenir aux endroits du paradoxe, sur ces sites où il explore les résidus des projections modernes. À partir d'une matière documentaire, formelle et narrative, ses films élaborent l'archéologie d'un "futur antérieur", et un système d’analogies entre les langages architectural et cinématographique.

Dans ce qu'il qualifie de "réalisme fantastique", se construisent alors les paysages physiques et mentaux d'une errance : des béances spatio-temporelles ouvertes par un monde désoeuvré, mais d'une "potentialité toujours opérante".

liens :

De(s)générations (www.desgenerations.com)

Louidgi Beltrame (www.jousse-entreprise.com)