Inauguration

L’exposition inaugurale se devait de désigner l’ailleurs des nouveaux territoires de l’art, plutôt que de célébrer une adresse. Chaque œuvre de cette exposition collective nous renvoie à un mouvement et recueille une figure de l’infini. La galerie nomade de Laurent Poyol voyage comme un paquet par la poste : les parois intérieures du carton sont les murs d’exposition. Les girouettes d’Ambroise Tièche déroulent leur texte binaire et sans début ni fin. Valéry Grancher a filmé le coucher de soleil permanent suivi par l’avion volant vers l’Ouest. Driessens et Verstappen ouvrent un monde infini, magique et coloré, en trois dimensions sous la progression de la souris de l’ordinateur.

co-production avec la galerie Le Sous-Sol, Paris.

liens :

Valéry Grancher (www.valerygrancher.vg)

Driessens & Verstappen (www.xs4all.nl/~notnot)